Département de science politique | Faculté des sciences sociales | Université Laval                                      Se connecter

Délégués

La délégation 2015-2016 est composée de 30 délégués de premier et deuxième cycle de différents programmes et milieux, ce qui fait notre richesse et participe à notre force.

Rosalie Simard

Étudiante au MBA en Gestion Internationale, Rosalie est également bachelière en Études Internationales et Langues Modernes. L'idée de relever de nouveaux défis, parfaire ses talents en communication et développer un niveau supérieur de connaissances directement lié aux enjeux internationaux du 21e siècle sont les raisons fondamentales de son implication au sein de la Simulation des Nations Unies. Grande passionnée, elle maîtrise plusieurs langues, a vécu de nombreuses expériences de voyage outre-mer en plus d'avoir eu l'opportunité d'être agente de développement pour une entreprise québécoise en Allemagne dans le cadre d'une mission commerciale. Avec cette expérience supplémentaire, Rosalie désire entamer une carrière professionnelle dans les différentes sphères des dynamiques internationales au niveau diplomatique et commercial. 

Raphaelle Jacques

Étudiante en  année au Baccalauréat Intégré en Affaires Publiques et Relations Internationales, Raphaelle s’intéresse à tout ce qui concerne les relations interculturelles. Son intérêt s’est développé à travers ses voyages notamment ses séjours passés dans des familles au Nicaragua, en France, en Allemagne, en Croatie, en Espagne et en Colombie-Britannique.  Il s’est ensuite transformé en désir de participer à la mise en place d’une égalité réelle entre les hommes. L’ASNUUL représente pour elle une occasion en or d’entrer dans le monde des organisations internationales qui œuvrent dans ce domaine. Raphaelle a hâte de débuter cette expérience qui lui permettra de découvrir de nouvelles cultures et de se plonger dans des débats internationaux de grande envergure.

Yvonel Grimard-Ducharme

Yvonel Grimard-Ducharme possède un baccalauréat en politiques appliquées et relations internationales de l’Université de Sherbrooke. Présentement, il est étudiant en administration des affaires et termine son MBA gestion des entreprises à l’Université Laval. Son intérêt pour les relations internationales provient de ses nombreux voyages aux États-Unis, au Mexique et à Cuba. Ayant participé au NMUN 2014 à New York avec la délégation de l’Université de Sherbrooke et au WMOAS 2015 à Washington avec la délégation de l’Université Laval, Yvonel a eu la piqûre des simulations. Selon-lui,  celles-ci permettent aux étudiants de se familiariser d’une manière unique avec la dynamique des relations internationales au sein d’organisations internationales telles que les Nations Unies et l’organisation des États-Américains. Yvonel a bien hâte de se mettre dans la peau de diplomate onusien, pendant une semaine à New York, en compagnie des autres membres de la délégation de l’Université Laval et de plus de 5 000 élèves provenant des quatre coins du monde entier.

Solveig Ménard-Castonguay

Étudiante au baccalauréat science politique et future candidate à la maîtrise en Études internationales, Solveig est grandement passionnée par la sécurité internationale et le terrorisme. Elle entame sa troisième année avec une spécialisation dans les relations internationales et la politique étrangère. Elle entretient également un fort engouement pour la politique étrangère du Québec. C’est ainsi qu’elle a réussi à décrocher un stage comme page à l’Assemblée Nationale pour approfondir ses connaissances. L’A.S.N.U.U.L lui permettra de développer ses qualités de négociatrice et de travailler sur des grands enjeux entourant la sécurité internationale. 

Marie-Catherine Leblanc

Étudiante en Études internationales et langues modernes depuis l’automne 2012, Marie-Catherine s’implique dans l’ASNUUL étant donné que c’est sa dernière année d’université et qu’elle désire ouvrir ses horizons sur différents enjeux mondiaux. Sa curiosité et sa soif d’apprendre sont des caractéristiques qui lui font voir le monde à travers différentes cultures. La simulation est donc pour elle une opportunité d’élargir ses connaissances sur les différentes sphères mondiale. Elle se passionne entre autre pour le rôle des institutions internationales et elle caresse le rêve de travailler pour l’ONU.

Camille Lefebvre

Camille complète sa dernière année du baccalauréat en droit en beauté en participant à la simulation des Nations-Unies de l’Université Laval. Ayant eu la chance de faire partie du comité exécutif d’Avocats sans Frontières de l’Université Laval et d’avoir été membre de l’Association Québec-France, les enjeux du 21e siècle l’interpellent particulièrement. Très intéressée par le droit international et la diplomatie, cette nouvelle expérience la motive d’autant plus qu’elle souhaite un jour avoir la chance de travailler pour une organisation internationale. Les différentes cultures et les enjeux mondiaux font partie de ses multiples intérêts, et elle aura ainsi la chance incroyable de relever des problèmes internationaux en la compagnie motivante de ses compagnons délégués.

Géva Eid

Diplômée de l’Université Saint-Joseph de Beyrouth avec un Doctorat d’Exercice en Pharmacie, Géva s’est installée au Québec en Août 2014 à la recherche d’aventures et de défis enrichissants. Présentement, elle enchaîne ses études à la Maîtrise en Administration des Affaires (M.B.A. Gestion Pharmaceutique) à l’Université Laval. Libanaise d’origine et passionnée de voyages, elle tient ses intérêts interculturels de la nature de son quotidien, ayant régulièrement eu à se déplacer entre le Canada, l’Arabie saoudite et le Liban. Le multiculturalisme qui constitue la spécificité de son pays d’origine a poussé cette gestionnaire en formation à développer une ouverture d’esprit qui l’aide à aisément établir des contacts avec des personnes d’horizons divers. Une multitude de propos en relation avec la lutte contre la drogue illicite, le domaine pharmaceutique et la santé publique motivent sa passion pour rejoindre l’ASNUUL et nourrissent son penchant pour les relations internationales. Faire partie de la plus prestigieuse simulation des Nations Unies à New York représente pour elle la quête d’un nouveau défi !

Nawel Aouissi-Padioleau

Étudiante à la maitrise en gestion du développement international et de l’action humanitaire, Nawel a auparavant complété un master en école de commerce en France. Son engagement au sein de l’ASNUUL s’inscrit dans la lignée de son intérêt pour les relations internationales et la négociation mais aussi de ses diverses expériences humanitaires au Paraguay et au Burkina Faso. Elle s’intéresse plus particulièrement aux enjeux de la migration qui lui tiennent  à cœur. C’est avec beaucoup d’enthousiasme et de curiosité qu’elle a souhaité rejoindre cette aventure humaine qui lui permettra de se lancer de nouveaux défis

Stéphanie Thériault

Stéphanie est une étudiante en première année au baccalauréat en affaires publiques et relations internationales. Elle est très impliquée dans un organisme international d’aide communautaire depuis de nombreuses années et son intérêt envers les relations internationales lui vient de cette expérience. Stéphanie aime voyager, relever des défis et rencontrer des gens de divers horizons. Cette expérience au sein de l’ASNUUL lui permettra d’améliorer ses capacités de négociation et de communication en plus de vivre une expérience exceptionnelle tout en découvrant le monde de la diplomatie.

Valérie Grangeray

Candidate à la maîtrise en hautes études internationales, Valérie se dirige vers le développement international en regard de son parcours professionnel infirmier, qui lui a permis d'appréhender les besoins en santé de la population, tant dans une structure hospitalière qu'extra-hospitalière et parmi diverses missions humanitaires. Faire évoluer les soins et l'accès pour tous à un meilleur niveau de santé est pour elle d'une importance cruciale, d'autant que la conjoncture actuelle favorise de nombreuses inégalités. Cette simulation représente pour elle l'opportunité de découvrir la réalité de la scène internationale, afin par la suite, d'être plus à même de défendre et mettre en place des systèmes de santé développés et efficaces pour les réfugiés.

Karen Kurban

Éprise de droits humains et de diplomatie depuis son plus jeune âge, Karen n’a pas voulu passer outre la chance de participer à la simulation des Nations Unies au sein de l’ASNUUL. Détentrice d’un Baccalauréat ès Arts en Architecture d’Intérieur de la Notre-Dame University au Liban, elle entretien ses intérêts pour le bâtiment durable et l’énergie renouvelable au coeur sa formation. Aspirant à un poste de chargée de projets dans des constructions à grande échelle, elle se lance à l’hiver de 2015 dans un M.B.A. en Gestion Stratégique de Projets à l’Université Laval sans plus attendre. Le Moyen-Orient, lieu d'origine de Karen, la sensibilise particulièrement à des sujets d’actualité qu’elle espère pouvoir entamer au cours de cette aventure. Elle s'intéresse plus spécifiquement au sort des réfugiés, à l’égalité des sexes, et à la lutte contre le terrorisme.

Jessica Norman

Jessica est étudiante en troisième année du baccalauréat en communication publique, spécialisée en relations publiques. Avec son implication dans l’ASNUUL, elle souhaite en apprendre d’avantage sur la diplomatie internationale et les différents enjeux mondiaux. Elle s’intéresse particulièrement aux droits de l’homme, au maintient de la paix et à l’aide humanitaire. Sa passion pour le voyage et son désir de découvrir différentes cultures l’ont récemment amenée à faire un séjour d’étude à Paris et à voyager dans plusieurs autres pays d’Europe, ce qui l’a motivée à  s’ouvrir d'avantage sur le monde. Cette expérience représente donc pour elle une chance unique de découvrir le monde diplomatique et de parfaire ses connaissances des relations internationales.

Amélie Hébert

Étudiante au premier cycle au baccalauréat intégré en affaires publiques et relations internationales, à l’Université Laval, Amélie est une jeune femme déterminée et spontanée. Ayant consacrée une grande partie de sa vie au sport, elle est maintenant prête et armée pour entreprendre une aventure exceptionnelle dans laquelle elle pourrait accomplir de nouveaux défis. Cette étudiante ambitieuse se passionne pour les relations internationales et la découverte de nouvelles cultures. C’est, en fait, lors d’une session d’études en Espagne, qu’elle a réalisé à quel point le partage culturel était enrichissant et profitable pour l’ensemble des parties. Cette simulation à l’Organisation des Nations Unies lui permettra d’acquérir de nouvelles compétences et de réaliser un rêve. 

Natacha Grimon

Étudiante en troisième année de science politique avec une concentration en relations internationales et politiques étrangères, Natacha se passionne pour les organisations internationales et les interventions humanitaires. Elle est aussi grandement impliquée dans la vie associative ainsi que dans l’accueil d’étudiants étrangers à l’Université. Dans le cadre du programme Profil international de l’Université Laval, elle a eu la chance de partir étudier cinq mois en Belgique en 2015. Voulant poursuivre dans cette voie, elle s’est impliquée dans l’A.S.N.U.U.L pour explorer le côté plus fonctionnel des relations internationales et acquérir des connaissances en négociation diplomatique.

Anaïs Gayraud

Anaïs est finissante au Baccalauréat en Administration des Affaires et entame la maîtrise aux Hautes Études Internationales. Cette française ayant grandit en Espagne se distingue par son biculturalisme, sa maîtrise de quatre langues et sa passion pour la politique, l'économie et les relations internationales. Plus tard, elle envisage tout naturellement une carrière en développement des affaires, spécialisée sur l'Amérique Latine, région du monde pour laquelle elle voue un grand intérêt et où elle a déjà effectué des stages et missions commerciales. Cette année, elle se lance un nouveau challenge avec enthousiasme en rejoignant l'ASNUUL. Pour elle, le monde des affaires et la diplomatie sont deux domaines indissociables. Faire partie de l'Association lui permettra de parfaire ses compétences en négociation et communication publique d'une part; mais aussi d'en apprendre davantage sur les enjeux mondiaux actuels et les relations internationales.

Sara Medina Kasasni

Étudiante de première année au doctorat en pharmacie, Sara Medina a toujours été très impliquée dans des organismes locaux ou internationaux mettant l’accent sur la santé de la population. D’ailleurs, elle espère un jour œuvrer en tant que professionnelle de la santé auprès d’organisations internationales telles que l’OMS, UNICEF ou l’UNHCR. Cette simulation est l’occasion pour elle d’élargir ses horizons et de parfaire ses qualités d’oratrice et de négociatrice. NMUN représente pour elle une chance en or de s’ouvrir sur le monde et de s’initier au monde de la politique, de la diplomatie et des relations internationales. Sara Medina est impatiente à l’idée de relever ce nouveau défi des plus enrichissants et de représenter l’Université Laval à New-York

Marie Hanquez

Marie est étudiante de premier cycle en comptabilité à l’Université Laval. Elle s’intéresse également au développement durable et à son intégration dans les activités des entreprises et dans les politiques publiques. Elle aime relever les défis et a décidé de se lancer dans l’aventure NMUN par curiosité pour le monde diplomatique. Participer à NMUN est aussi l’occasion pour elle d’aller à la rencontre d’étudiants d’autres cultures et d’en apprendre plus sur les relations internationales et le fonctionnement de l’ONU.

Solveig Choquette

Finissante au baccalauréat en Affaires publiques et Relations internationales, Solveig se dirige vers une maîtrise en économique. Passionnée par la gouvernance économique mondiale et son influence sur les politiques publiques, elle envisage d’axer ses études sur les pays moins avancés et en développement. En participant à la Simulation des Nations Unies à New York, Solveig souhaite affiner ses connaissances sur différents sujets, notamment sur la place de la culture et de l’éducation dans les priorités nationales et l’importance de ceux-ci dans les politiques économiques

Jules Roger Sombaye

Étudiant en deuxième année du baccalauréat en science politique, Jules s’intéresse aux enjeux internationaux, plus particulièrement ceux qui concernent la sécurité internationale. Jules a également une passion pour les défis qui concernent l’Afrique sur les plans nationaux et internationaux. Dans le contexte actuel de mondialisation dans lequel nous évoluons, il considère qu'il est important de saisir la dynamique des relations interétatiques. À cet effet, sa candidature pour rejoindre la délégation pour la simulation des Nations Unies de l'Université Laval n'est pas anodine. Celle-ci lui permettra d'apprendre davantage sur cette structure créée pour mettre fin aux tensions entre les États, en instituant une coopération politique, économique et humanitaire entre ceux-ci. Bien plus, cette simulation est de plus une première approche du métier de diplomate, qui a toujours suscité son intérêt.

Dali Malnoury-Erdos

description à venir

Kevin Mekroud

Etudiant au baccalauréat affaires publiques et relations internationales, en échange en provenance de l’Institut d’études politiques de Strasbourg, Kevin est titulaire d’une licence de droit et prépare actuellement une maitrise en droit public à l’Université Paris 1 Panthéon Sorbonne. Il a toujours eu un grand intérêt pour tout ce qui touche à l’Etat et à son fonctionnement. Après avoir effectué un stage au secrétariat général du gouvernement français et avoir étudié le droit international public en troisième année de licence de droit, il a décidé d’orienter ses études vers la préparation des concours du ministère des affaires étrangères français afin d’avoir l’opportunité de travailler pour son pays. C’est dans cette optique qu’il a choisi d’étudier les relations internationales à l’Université Laval et de participer à l’A.S.N.U.U.L afin de s’initier à la représentation diplomatique dans le cadre de l’Organisation des Nations Unies. 

Deo Florence L. Onda

Deo Florence L Onda, est un étudiant étranger venant des Philippines qui fait actuellement son doctorat en océanographie à l'Université Laval. Il est supporté financièrement par l'unité mixte internationale Takuvik (France -Canada) ainsi que par le regroupement Québec - Océan. Sa recherche consiste principalement à étudier l'évolution des communautés microbienne dans l'Océan Arctique en mutation, en utilisant des techniques de biologie moléculaire. Sa participation à l’ASNUUL et NMUN est une poursuite de son travail avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (UNEP). Il est surtout intéressé par les questions internationales et les relations multilatérales liées à l'environnement, au développement durable et aux politiques maritimes internationales.

Jean-Luc Nicholson

description à venir

Camille Blouin-Grondin

description à venir

Nathaniel Gigel Morin

Étudiant en deuxième année en Microbiologie, Nathaniel s’est toujours intéressé à la politique malgré son intérêt pour les sciences et les bactéries. Par le passé il s’est impliqué au niveau de la lutte à l’intimidation et qu niveau de la politique municipale. Il a également eu la chance de participer à la simulation de l’Assemblée Nationale de Québec. Cette fois-ci, c’est l’international qui l’attire et qui l’amène à vouloir faire partie de la prestigieuse délégation 2016 pour la simulation des Nations unies. De tout les palliers politique, c’est le niveau international qui l’intéresse le plus. Sa passion pour la politique n’a jamais cessé de grandir et cette année il souhaite relever ce nouveau défit avec enthousiasme et plaisir.

Marie Grisé

description à venir

Alexis Bibeau

description à venir

Serge Ringuette

Étudiant au Baccalauréat en Droit de l’Université Laval, Serge s’intéresse avec détermination à la sphère politique dans son ensemble. La versatilité de son expérience touchant notamment au domaine des finances et de la négociation doublée de sa passion pour la politique l’ont motivé dans son désir de parfaire ses connaissances et ses habiletés au sein de l’A.S.N.U.U.L. Ainsi, par sa participation il désir acquérir davantage d’expérience en négociation, développer ses talents d’orateur et parfaire ses connaissances en matière de politique internationale. Finalement, il est très enthousiaste à l’idée de relever le défi que représente la prestigieuse simulation NMUN en compagnie de ses confrères délégués.

Catherine Pouliot

Catherine est actuellement une étudiante au premier cycle en microbiologie, concentration pharmaceutique et médicale. Curieuse et ouverte d'esprit, elle est une jeune femme portée vers les enjeux internationaux depuis son tout jeune âge. Depuis 2 ans, elle participe à plusieurs simulations comme celle pour l'Union africaine. Ses objectifs sont de parfaire ses connaissances diplomatiques et de d'acquérir une expérience concrète sur le terrain.

Kevin Monzerol

description à venir