Département de science politique | Faculté des sciences sociales | Université Laval                                      Se connecter

Délégués

La plus grande depuis l'existence de l'association, la délégation 2017-2018 est composée de 36 délégués de premier et deuxième cycle venant des programmes suivants:
- Administration
- ABEILL
- Affaires publiques et Relations internationales
- Communication
- Droit
- Économie et Politique
- Gestion publique & Affaires interationales
- Hautes Études Internationales 
- Science politique

Passionnés et déterminés, nous vous présentons ceux et celles qui feront la fierté de l'Université Laval, en tant qu'ambassadeur(rice)s de l'Inde, à la Simulation des Nations Unies à New York en mars prochain:
 

 

 

 

   

 Adrien Minjoulat-Rey  

Adrien est très content de faire parti de la délégation 2017 - 2018 de l’ASNUUL. Il est étudiant aux Hautes Études Internationales et se spécialise dans le développement international. Il a toujours eu un intérêt marqué pour l’actualité mondiale, que ce soit dans les pays industrialisés ou bien dans les pays en voie de développement. Il a été séduit par la simulation, car c’est un travail de groupe avec des étudiants de toutes les facultés. Grace à la simulation il va enfin pouvoir voir le fonctionnement de l’ONU. Il est heureux de représenter l’Inde et de se plonger dans le rôle d’un diplomate Indien. Ayant pour objectif de travailler en tant que diplomate ou comme spécialiste au sein d’une ambassade la simulation des Nations Unis lui permettra d’acquérir une première expérience essentielle dans son parcours professionnel.

 

 

 

 

                                                                                            Alicia Dufour 

Depuis toute petite, Alicia a développé une très grande passion envers l’histoire politique et les enjeux internationaux. Sa participation en tant que déléguée de l’ASNUUL allait donc de soi pour elle. De plus, son récent retour d’une demi-année passée en Australie lui a permis de prendre confiance en elle et d’être habituée à devoir sortir de sa zone de confort. Amoureuse des voyages et des autres cultures, la simulation est une occasion en or pour elle d’en apprendre davantage sur le fonctionnement des organisations internationales, d’approfondir ses connaissances de la langue anglaise et de travailler avec des gens venant des quatre coins du globe. Étudiante en deuxième année au baccalauréat en Science politique, Alicia est plus que prête à relever ce nouveau défi, au côté des autres membres de sa délégation.

 

 

 

 

 Alyssandre Savoie

Étudiante de deuxième année en archéologie, mais également en première année de sciences politiques, Alyssandre est une personne extrêmement curieuse de nature. Avec un intérêt grandissant pour les relations internationales et bien consciente de l'importance des enjeux planétaires actuels, elle voit en la simulation l'occasion parfaite de mieux comprendre l'impact de ces derniers. De plus, elle s'intéresse grandement aux voyages et aux autres cultures, elle est impatiente à l'idée de pouvoir ainsi mieux comprendre et visualiser les différents points de vue sur les questions importantes de l'heure. Sociable, elle a également hâte de parler diplomatie avec d'autres participants à la simulation de partout à travers le monde. Cette expérience grandiose est assurément l'occasion rêvée d'en apprendre plus sur le fonctionnement des Nations Unies, son impact à l'international, mais également l'occasion de développer des compétences diplomatiques et de l'expérience pour négocier et pour écrire des discours. Alyssandre est fière de pouvoir faire partie de cette expérience. 

 

 

 

                                                                                     

                                                                                     Annie-Pier Bacon

Annie-Pier Bacon est une force tranquille. Derrière ses apparences posées et calmes, elle a le sens de l’aventure et aime se voir mettre au défi. Un baccalauréat en gestion de projets culturels et touristiques en poche, elle s'est lancée dans la maîtrise en études internationales pour élargir son champ de compétences et ouvrir davantage ses horizons. L’Organisation des Nations Unies a toujours suscité chez elle une grande curiosité, parce qu’elle s'identifie à ses valeurs. Cette expérience au sein de l’ASNUUL constitue donc une précieuse opportunité de mieux comprendre le fonctionnement de cette grande institution et de voir la place qu’elle pourrait se tailler dans le monde de la diplomatie. Optimiste et ouverte d’esprit, elle attache de l’importance aux petites actions qui font une différence dans la vie des gens, au quotidien. 

 Antoine Clément 

Étudiant au baccalauréat intégré en affaires publiques et relations internationales, Antoine entame sa première année à l’Université Laval avec le défi de représenter sa délégation à New York pour le prochain National Model United Nations. Il éprouve une curiosité aux sciences humaines et sociales. Son intérêt pour les enjeux internationaux et l’apprentissage de langues étrangères lui seront d’une grande utilité lors de cette simulation. Ce jeune homme passionné des politiques étrangères aura l’opportunité de découvrir et d’expérimenter la diplomatie d’un pays ayant une culture, une histoire et un système politique bien différent du sien. Ce sera l’occasion parfaite de maîtriser davantage certains concepts appris en cours. Il croit avec assurance que les membres de l’ASNUUL se démarqueront en mars prochain à New-York.

 

 

 

                                                                             

                                                                              Béatrice Baz-Laberge 

Étudiante en première année au baccalauréat en Études internationales et langues modernes, Béatrice se passionne pour le domaine du politique, ainsi que pour les cultures du monde. Elle adore voyager et apprendre de nouvelles langues, un accès direct pour la compréhension d’une culture. Cette jeune femme s’intéresse particulièrement à la situation des femmes et des enfants dans le monde. Elle aimerait travailler dans le grand domaine de l’international et engendrer un changement dans la vie de certains groupes. Par cette expérience, elle désire donc mieux comprendre les rouages de cette organisation, rencontrer des gens tous aussi passionnés qu’elle, tout en améliorant ses capacités de communicatrice et de négociatrice.

 

 

 

 Béatrice Nadeau 

Béatrice est étudiante simultanément au Baccalauréat Intégré en Affaires Publiques et Relations Internationales et au Baccalauréat en Droit. Elle est passionnée par les droits de la personne et plus particulièrement par les enjeux touchant l’égalité des sexes et les droits des femmes. Son intérêt pour la façon dont s’instrumentalisent ces droits à l’international par les relations diplomatiques sont une des raisons qui l’ont poussé à soumettre sa candidature pour être membre de l’Association pour la simulation des Nations Unies de l’Université Laval. Par sa participation à cette simulation, Béatrice souhaite se familiariser avec les codes de l’univers diplomatique et en apprendre davantage sur l’adoption de politiques internationales.

 

 

 

                                                                                               

                                                                                               Boris Djeki 

Boris est présentement étudiant au baccalauréat en études internationales et langues modernes. Ce programme combine son intérêt pour la politique internationale avec la culture anglaise et portugaise ainsi que la concentration en développement international. L’ASNUUL représente pour lui une occasion de vivre l’expérience d’un diplomate dans le contexte le plus pertinent possible et d’observer le fonctionnement du traitement des enjeux internationaux aux Nations Unies. Il espère profiter de cette immersion en anglais pour perfectionner ses compétences en communication, autant en public que lors de négociations avec les participants étrangers de la simulation. Il souhaite bénéficier de la semaine à New York autant que du parcours des mois à venir pour s’y préparer et remercie l’exécutif pour cette formidable opportunité.
 

 

 

 

 

 Camille Girard-Dionne  

Camille, étudiante au Baccalauréat en affaires publiques et relations internationales, se passionne pour les questions de politiques étrangères. De cette passion lui vient le désir de mieux comprendre l’interaction entre les diverses nations qui s'opère actuellement dans les forums internationaux. Participer à NMUN représente pour elle rien de moins qu'une occasion unique d'approfondir ses connaissances sur les processus de négociation qui tiennent lieu à l'ONU et qui contribuent à construire le monde de demain. Camille est persuadée que cette expérience lui permettra de mettre à profit les notions vues dans ses cours et l'aidera à trouver sa voie dans le monde des relations internationales.

 

 

 

                                                                           

                                                                            Carole-Ann Robichaud  

Étudiante en études internationales et langues modernes, Carole-Ann est passionnée par les relations internationales, les différentes cultures ainsi que les valeurs que promouvoit l’Organisations des Nations Unies. Elle adore voyager et en découvrir davantage sur les pays; que ce soit la langue, la culture ou bien l’histoire. En embarquant dans cette aventure, elle pourra enfin s’approcher de son rêve professionnel qui est de travailler pour les Nations Unies. L’ASNUUL lui permettra de créer des liens avec les autres délégués qui font aussi partie de l’association ainsi que de vivre une expérience hors du commun, tout en mettant en pratique ce qu’elle voit à l’Université depuis deux ans. Ceci lui permettra aussi d’améliorer ses capacités de parler en anglais et devant un grand public.

 

 

 

 

Caroline Côté 

Actuellement à sa troisième année au baccalauréat en Études internationales et langues modernes, Caroline est très heureuse de faire partie de la délégation qui se rendra aux Nations Unis à New York en mars 2018 afin de vivre une expérience diplomatique. Les relations internationales, la protection de l’environnement et les régions de l’Amérique latine et de la Chine suscitent beaucoup son intérêt, ce pourquoi elle a fait du chinois et de l’espagnol ses langues d’apprentissages et du développement durable son profil d’étude. Caroline souhaite depuis longtemps se familiariser au système et au protocole de cette imposante institution internationale qu’est l’ONU. Pour elle, c’est un endroit où elle aura la chance non seulement de s’exprimer sur des sujets reliés aux droits humains, à la sécurité internationale et aux changements climatiques, mais aussi de contribuer à l’élaboration d’une résolution et de développer sa capacité de vulgarisation. Ambitieuse, empathique et ouverte d’esprit, Caroline est poussée par un engagement sincère dans la poursuite de ce projet et est très enthousiaste à l’idée de rencontrer d’autres étudiants universitaires provenant de partout à travers le monde.

 

 

 

                                                     

                                                      Catherine Deslongchamps-Robitaille 

Étudiante au baccalauréat en Sciences Politiques de l’Université Laval, Catherine est une jeune femme curieuse et animée. Ses intérêts pour la sphère politique, les droits humains, les enjeux internationaux ainsi que le monde des affaires l’ont incité à poser sa candidature au sein de l’ASNUUL. Son intérêt pour les relations internationales s’est aussi développé à travers ses voyages, notamment lors d’un séjour à l’étranger, où elle a étudié en Suisse et en Allemagne. Participer à NMUN représente pour elle une occasion de relever de nouveaux défis, de parfaire ses habiletés en communication et en négociation, tout en développant ses connaissances liées aux enjeux internationaux.

 

 

 

 

 Charlotte Saintonge 

Étudiante de troisième année au baccalauréat en droit, Charlotte s’est engagée dans l’ASNUUL, car elle souhaitait élargir ses horizons et diversifier sa formation. Après s’être impliquée dans la Clinique de droit international pénal et humanitaire de l’Université Laval, elle désire maintenant continuer de développer son intérêt pour les droits humains, mais cette fois-ci en découvrant plutôt la voie diplomatique. Charlotte a très hâte de se rendre à New York et est ravie à l’idée de découvrir le fonctionnement de l’organisation des Nations Unies et du monde de la diplomatie multilatérale.

 

 

 

                                                                                      Constance Lortie 

Constance est actuellement en deuxième année au baccalauréat intégré en affaires publiques et relations internationales. Par-dessus tout, elle aime s'impliquer au sein de son milieu universitaire. C’est la raison pour laquelle elle occupe actuellement un poste comme coordonnatrice aux finances au sein de l’Association des étudiant-e-s en sciences sociales. Globe-trotteuse dans l’âme, Constance a eu la chance de vivre de nombreuses expériences à l'étranger et projette un départ en Australie pour cet été comme monitrice de français langue seconde. Pouvoir participer à la simulation sera pour elle une chance unique de vivre une expérience mémorable et formatrice qui lui permettra de passer de la théorie à la pratique au sein des relations internationales. Constance se considère très chanceuse de représenter l’Université Laval aux Nations Unies et à hâte de représenter fièrement l’Inde et ses positions sur la scène internationale.

 

 

 

 

 Diego Garcia 

Étudiant en Sciences de la Consommation et diplômé de la faculté d’administration, Diego Garcia est un jeune homme ambitieux qui souhaite mieux comprendre la dynamique des relations internationales. Dans le passé, Mr. Garcia a eu la chance d’effectuer une mission commerciale en Colombie suivie d’une autre au Mexique. Ayant principalement axé ses études et expériences vers le développement des affaires à l’international, il cherche désormais à découvrir les secrets de la diplomatie. Diego est très enthousiaste à l’idée de joindre l’ASNUUL et ainsi relever des nouveaux défis. De ce fait, il pourra développer sa compréhension de la diplomatie tout en fessant face aux divers enjeux internationaux sur lesquels nous devons nous pencher.

 

 

 

                                                                                 

                                                                                  Élaine Champagne 

Elaine en est à sa troisième année au baccalauréat en Affaires publiques et relations internationales (BIAPRI). Comme elle est passionnée de plusieurs enjeux, NMUN était, pour elle, le meilleur moyen de finir son programme universitaire en beauté. Un tel projet ne se présente pas tous les jours et elle est prête à y mettre cœur et âme en plus de continuer sa vie quotidienne au sein de son association étudiante et des autres obligations qui l’occupent. Elaine pense qu’une telle simulation pourra lui apporter plus de connaissances sur les mécanismes des Nations Unies en plus de développer des compétences en diplomatie et en négociation en plus de moments de réseautage pour rencontrer des individus qui veulent tous faire une petite différence dans le monde qui les entoure.

 

 

 

 

 Élisabeth Huot 

Étudiante aux Hautes Études Internationales de l’Université Laval (HEI) et détentrice d’un Baccalauréat intégré en économie et politique, Elisabeth s’intéresse aux relations internationales et plus particulièrement aux enjeux de développements économique et commercial. Elle se passionne pour les voyages et les langues étrangères. Par sa participation à la Simulation des Nations Unies de l’Université Laval, Elisabeth souhaite parfaire ses connaissances des enjeux diplomatiques internationaux et également développer ses habiletés de négociation. Elle est très motivée à relever le défi d’envergure qu’est la Simulation des Nations Unies à New-York et est impatiente d’échanger avec des étudiants provenant de partout dans le monde.

 

 

 

                                                                                       

                                                                                       Élizabeth Cantin

Démontrant un intérêt marqué pour les échanges diplomatiques et la découverte du monde, Elizabeth Cantin est dans le programme d’études internationales et langues modernes. Sa grande curiosité et sa détermination lui permettront de représenter efficacement l’Université Laval lors de la Simulation des Nations Unies à New-York. Elizabeth se compte choyée de pouvoir participer à cette expérience stimulante. En effet, elle croit que cette aventure lui permettra de sortir de sa zone de confort, de vivre des moments enrichissants et d’acquérir de nouvelles connaissances. L’ASNUUL représente pour elle une belle opportunité de s’impliquer dans son milieu scolaire et de rencontrer de nouvelles personnes qui partagent son intérêt pour les relations internationales. 

 

 

 

 

 

 Émile Maheu

Émile est un étudiant en science politique. Il a un intérêt marqué pour l’environment et aimerait s’impliquer plus activement à ce sujet. C’est dans ce sens que l’ASNUUL est un projet très stimulant pour lui. Il aura la chance de mieux connaître les enjeux à venir et aura l’opportunité de donner son opinion sur les diverses questions. 

 

 

 

                                                                                         

                                                                                             Éric Tanguay 

Depuis longtemps passionné par la politique et les relations internationales, l’ASNUUL était une opportunité qu’Eric ne pouvait pas manquer. Ayant récemment entamé sa deuxième session d’Université dans le Baccalauréat intégré en Économie et Politique, l’ASNUUL lui permet de mettre en pratiques nombreuses connaissances et apprendre davantage sur la structure et le fonctionnement de l’Organisation internationale la plus importante; l’ONU. Curieux par nature, Eric ne cesse d’essayer d’apprendre sur tout dans ce monde. D’ailleurs un grand passionné de voyage et ouvert d’esprit, il est toujours prêt à vivre de nouvelles cultures et expériences. C’est donc pour cela que l’ASNUUL est important pour lui. Cette expérience sera incroyable à vivre et sera en quelque sorte une manière excellente d’acquérir de nouvelles compétences qui vont lui être essentielles dans son futur.

 

 

 

 

 

 François Martin  

François est étudiant de troisième année au Baccalauréat Intégré en Affaires Publiques et Relations Internationales. Au gré de ses expériences de voyage, François a développé un intérêt particulier pour la politique internationale; en particulier ce qui a trait avec les relations interétatiques. À ce titre, la participation à l’ASNUUL représente pour lui une occasion de mettre enœuvre ses connaissances apprises tout au long de son parcours universitaire en plus d’en apprendre plus sur le fonctionnement des organisations internationales. Il s’agit aussi d’un honneur pour lui de faire partie d’une délégation maintes fois récompensée pour son travail aux côtés d’autres délégués motivés et de parcours divers. Au terme de son baccalauréat, François envisage de faire une maîtrise en relations internationales.

 

 

 

                                                                                   

                                                                                     Gabrielle Marleau 

Gabrielle Marleau a obtenu un diplôme de l’Université de Montréal en histoire et anthropologie et est présentement étudiante à la maîtrise à l’Université Laval en Gestion du développement international et de l’action humanitaire. Fière de faire partie de la délégation de l’ASNUUL de 2017-2018, Gabrielle y voit surtout une très grande opportunité d’apprentissage. En effet, adorant relever de nouveaux défis et vivre de nouvelles expériences, Gabrielle voit la simulation des Nations Unies à New York comme une opportunité de développer de nouvelles habiletés tout en apprenant davantage sur les relations internationales et le fonctionnement des Nations Unies. De plus, elle a l’intention d’utiliser à bon escient ses connaissances sur le développement international sur l’égalité des sexes et sur les questions autochtones, toute des thématiques qu’elles affectionnent particulièrement. Surtout, elle est enthousiasmée à l’idée de tisser des liens avec d’autres étudiants qui comme elle sont des citoyens engagés.

 

 

 

 

  Guillaume Lesage 

Étudiant en deuxième année au Baccalauréat en administration des affaires, Guillaume est quelqu’un de sociable qui a toujours été intéressé par les actualités internationales. Il a décidé de s’impliquer dans l’ASNUUL, car il a toujours été grandement intéressé par les différents projets et travaux exercés par l’ONU. Bien que ce ne soit pas dans son champ d’étude, la Simulation des Nations Unies de New York représente pour lui une expérience incroyable pour approfondir ses connaissances sur les relations internationales et avoir une meilleure compréhension des différents enjeux mondiaux. Travailler et faire des discours devant de nombreuses personnes dans une autre langue que le français représente pour lui un défi qui le motive énormément. L’ASNUUL représente donc pour lui une expérience incontournable!

 

 

 

                                                                                       Isabelle Richard 

Isabelle Richard est une jeune fille originaire de Québec. À seulement 19 ans, elle a déjà des vues sur la scène internationale. En plus de son Baccalauréat en Études internationales et Langues moderne, elle espère que cette expérience avec l’Association des nations unies de l’Université Laval la propulsera à l’avant plan dans le domaine de la diplomatie. Passionnée par le sujet, Isabelle est déterminée à réaliser tous ses projets futurs, tel que l’apprentissage d’une quatrième langue. Très habile en français, anglais et allemand, elle planifie déjà les dix prochaines langues qu’elle souhaite apprendre.

 

 

 

 Julien Girard 

Julien est présentement en troisième année au baccalauréat en communication publique, profil journalistique. Très motivé à faire l’ASNUUL cette année, il se passionne pour les nouvelles internationales; plus particulièrement celles qui touchent les ententes économiques entre divers pays. Journaliste pour l’Impact Campus, Julien souhaite s’impliquer dans différents comités tout au long de ses études pour se garder constamment engagé dans les activités de l’université. Étant déjà allé en Inde, Julien pourra apporter au groupe d’étudiants ses connaissances du pays et de sa culture. L’expérience à New York avec les autres délégués est certainement l'aspect le plus motivant dans ce projet.

 

 

 

                                                                                      Juliette Estienne 

Etudiante internationale de 3e année en science politique à l’Université Laval, Juliette a eu la chance d’être sélectionnée dans la délégation d’ASNUUL pour représenter l’Inde. Elle pourra ainsi mettre à profit ses connaissances en relations internationales. Elle est convaincue que cette expérience lui permettra de progresser dans la vie de tous les jours, tant au niveau professionnel que personnel. D'ailleurs, elle considère cette expérience comme un défi qu’elle est prête à relever. Elle donnera tout son possible pour représenter au mieux l’université Laval aux diverses simulations.

 

 

 

 Kristina Michaud 

Après avoir complété un baccalauréat en études internationales et langues modernes, Kristina entame sa première année de maîtrise à l’Institut québécois des hautes études internationales de l’Université Laval. Sa passion pour les enjeux qui concernent notre monde n’est plus à prouver. Fière féministe et végane, elle milite contre l’oppression et revendique l’égalité en tous points et pour tou.te.s. Les causes qui lui tiennent à coeur sont à la base du futur qu’elle se façonne un peu plus chaque jour. Cette expérience au sein de l’Association pour la simulation des Nations Unies de l’Université Laval n’est que le premier chapitre vers une grande carrière en diplomatie.

 

 

 

                                                                                   Loïc Séguin Faivre 

Loïc est un étudiant en deuxième année de science politique .Passionné de relations internationales et de géopolitique, il voit dans l’ASNUUL une formidable occasion de voir le monde de la diplomatie de l’intérieur. Adorant relever de nouveaux défis, il espère pouvoirs acquérir de nouvelles compétences en repoussant ses limites. De plus, Loïc voit l’ASNUUL comme une extraordinaire expérience humaine qui lui permettra de rencontrer des gens inspirants et d’en ressortir grandit. Il est tout particulièrement intéresser par les questions de paix et de sécurité notamment en ce qui a trait à la sécurité des populations civiles.

 

 

 

 Maria Dinu  

Dynamique et spontanée, Maria aime voyager et découvrir le monde. Elle a complété un baccalauréat en études internationales et langues modernes et elle finit actuellement sa première année du baccalauréat en droit. Ayant toujours été passionnée par le droit international et la diplomatie, Maria est d’avis que participer à la Simulation des Nations Unies à New York lui permettra d’approfondir ses connaissances sur les divers enjeux mondiaux et l’initier à la diplomatie internationale, tout en mettant en pratique les connaissances acquises au cours des dernières années.

 

 

 

                                                                                     Noémie Beauclair 

Noémie est une étudiante de troisième année au baccalauréat en droit. Elle est grandement passionnée par les voyages, l’aventure et les cultures étrangères. Habitée d’un intérêt grandissant pour le droit international, elle désire ouvrir ses horizons et approfondir ses connaissances sur les enjeux économiques, culturels et politiques afin de mieux comprendre la complexité du monde actuel. Par cette expérience diplomatique unique, elle souhaite développer ses habiletés à négocier dans une seconde langue. C’est avec enthousiaste qu’elle relèvera ce défi.

 

 

 

 Noémie Bussière 

Étudiante en affaires publiques et relations internationales depuis l’hiver 2017, Noémie a toujours porté un intérêt pour la politique, l’économie et les relations des pays du monde. En somme, elle a toujours été curieuse de comprendre le monde dans lequel elle évolue et les sociétés qui le composent. Un jour, elle espère se tailler une place en diplomatie et en développement international. Se considérant chanceuse de faire partie de la délégation 2017-2018 de l’ASNUUL, Noémie voit cette expérience comme une opportunité d’apprendre sur les mécaniques de la diplomatie, de partager avec des étudiants de tous horizons sur les enjeux mondiaux et au final de se perfectionner dans ce domaine.

 

 

 

                                                                                      Olivier Montreuil 

Étudiant de troisième année en Affaires publiques et relations internationales, Olivier s’imaginait difficilement terminer son baccalauréat sans effectuer une simulation aux Nations Unies. Il s’intéresse depuis plusieurs années à ce genre d’activités étudiantes; ce qui l’a d’ailleurs amené à participer à des équivalents traitant de politique municipale, provinciale et internationale. Pour ce qui en est de la mission de l’ONU, Olivier se passionne particulièrement pour les questions d’environnement et de sécurité. Il espère en apprendre davantage sur le fonctionnement réel de l’institution tout en améliorant ses capacités en termes de rédaction de motions et de discours en anglais.

 

 

 

 Salomé Paradis 

Finissante au baccalauréat intégré en études internationales et langues modernes, Salomé se passionne pour les relations internationales. Sa participation à HNMUN 2017 l’a initiée aux procédures de l’ONU et lui a donné envie de poursuivre dans la voie de la diplomatie. Elle a pris part aux débats du SOCHUM. Avec ce comité, elle a travaillé sur deux dossiers très importants pour elle, soit le développement économique dans les communautés autochtones et la fracture économique globale. Cette année, elle est très fière de faire partie de l’ASNUUL. C’est l’association idéale pour lui permettre d’acquérir une maîtrise poussée des structures de l’organisation onusienne. Le but de la simulation est clair : débattre des problèmes d’aujourd’hui pour apporter des solutions dans le futur. C’est donc l’opportunité parfaite, pour elle, d’en apprendre davantage sur les enjeux et les débats internationaux.

 

 

 

                                                                                  Sarah-Jane Vincent 

Étudiante au baccalauréat en études internationales et langues modernes, Sarah-Jane a toujours été passionnée par les langues et cultures étrangères. C’est d’ailleurs ces passions qui l’ont conduite à faire la Simulation francophone des Nations Unies l’année passée. Cherchant à se dépasser et à relever de nouveaux défis, elle s’est inscrite à l’ASNUUL. Elle souhaite y développer ses talents oratoires ainsi qu’en apprendre davantage sur les rouages de l’ONU. Faire partie de cette délégation représente pour elle une opportunité incroyable d’acquérir de l’expérience dans le domaine qui la captive. Très intéressée par les questions internationales portant sur l’égalité des sexes, les migrations et les droits des minorités, elle espère pouvoir en apprendre davantage durant NMUN. Fière de faire partie de la délégation 2017-2018, elle est très enthousiaste d’aller à New York y représenter l’Université Laval.

 

 

 

 Sophie-Camille Bélanger 

C’est une passion qui a amené Sophie-Camille où elle se trouve aujourd’hui. Une passion pour les relations internationales, qu’elle a découvert et même forgée au travers de ses voyages. Sophie n’a effectivement pas le parcours de l’étudiante modèle. Elle a décidé de modeler son cheminement à sa main, laissant derrière elle la pression du moule de la société. L’Australie, l’Amérique du sud, les rocheuses canadiennes… Sophie s’est permis de grandir hors de sa zone de confort. Et c’est ce qui fait sa force aujourd’hui, dans cette expérience de la Simulation aux Nations Unies, tout aussi enrichissante. Elle est heureuse et se sent choyée de pouvoir à nouveau se sentir citoyenne du monde grâce à l’ASNUUL. Cette année, Sophie-Camille accueille avec fébrilité ce nouveau défi dans sa vie et se lance à fond dans l’aventure.

 

 

 

                                                                                         Tommy Bédard 

Étudiant en deuxième année au Baccalauréat en sciences politiques, l’intérêt pour les relations internationales de Tommy s’est développé lors de ces derniers voyages à l’étranger. De ce fait, son intérêt pour l’ONU, la plus grande organisation internationale, n’a cessé de grandir tout au long de son cheminement scolaire. L’ASNUUL était donc une excellente opportunité pour développer des connaissances et des compétences liées à la diplomatie; ce qui fût assez pour le convaincre de s’inscrire. Ambitieux et spontané, cette simulation représente réellement un pas vers l’avenir pour Tommy.